Marie Mifsud : l'émotion à fleur de jazz

08 septembre 2020 à 19h55 - 646 vues
Télécharger le podcast

JAZZ INTERVIEW mardi et vendredi à 14h. Cette semaine, Serge rencontre Marie Mifsud à l'occasion de son concert de sortie de son nouvel album "Récif" le 16 septembre au Studio de l'Ermitage et également le 5 novembre.

"Récif", c'est la brèche, l'écorchure, c'est l'endroit de l'échouage, la frontière entre terre et eau, scintillante de coraux, certains s'y accrochent, d'autres le recherchent, comme un trésor. "Récif", c'est aussi ce que l'on se doit de préserver, genèse ancestrale et profonde d'une vie passée, héritage naturel, biodiversité dirait-on aujourd'hui, comprenons peut-être contrastes infinis dans un champ musical, aspérité et porosité de ce qui commence ou ce qui finit... Récif, c'est aussi le nouvel album stimulant et intime de la chanteuse Marie Mifsud dont la voix se loge dans des aspérités, des trous noirs de terra incognita, une voix forte et fragile en même temps qui explore, glisse, creuse, trace, gratte et chatouille, puis nous accroche, comme un corail à sa demeure merveilleuse. Emotion et beauté de l'instant confie-t-elle, à fleur de peau, à fleur de jazz...

Ayant découvert Marie Mifsud lors d’un concert qu’elle donnait, en 4tet, au Café Universel à Paris il y a 5 ans, Serge Mariani la suit depuis, elle et sa musique, sa formation (un 5tet désormais), à présent largement reconnues et diffusées à l’occasion de la sortie de cet album, conçu et composé à quatre mains et au travers de deux belles et originales inspirations, la sienne et celle d’Adrien Leconte. Le concert de sortie d'album, préparé dans ses moindres et nombreux détails (costumes, scénographie, lumières), se déroulera au Studio de l’Ermitage, le 16 septembre prochain. Un cheminement en 15 titres, thèmes, 15 moments musicaux dont cette conversation « à distance » évoque l’origine et l’aboutissement.

Réservez votre place pour le concert du 16 septembre ou du 5 novembre au Studio de l'Ermitage.