"Timeprints", le jazz texturé de Musina Ebobissé

12 janvier 2020 à 14h06 - 100 vues
Télécharger le podcast

JAZZ CORNER, lundi et jeudi à 18h. Chronique animée par Serge Mariani ou Louise Hodé sur l'actualité jazz : concerts à ne pas manquer, albums à écouter au plus vite et des artistes à découvrir. Serge rencontre le saxophoniste de jazz, Musina Ebobissé.

Ce sont des empreintes de pas originales que le musicien Musina Ebobissé nous invite à suivre au fil de cette promenade d’un peu plus d’une heure, celle dont il a enregistré chacune des 10 étapes en autant de pièces d’une musique exigeante, qualifiée de «  berlinoise  », à l’esthétique souvent complexe, assumée, mais qui nous entraîne vite sur des chemins de traverse où il est bien agréable de s’égarer. Saxophoniste et compositeur né à Strasbourg, Musina Ebobissé a rassemblé autour de lui et de son épouse, la saxophoniste Olga Amelchenko, un quintet berlinois donc, pour enregistrer à Berlin ce tout premier album intitulé « Timeprints ». C’est à Paris, et à l’issue du concert de sortie de l’album en France, que Serge Mariani a mené en terrasse, non loin de la rue des Lombards et devant un saladier rempli de frites, cette conversation à la découverte du son, du style et de l’inspiration de Musina Ebobissé. Et c’est le titre « Hairsplitting » que nous pourrons écouter à l’issue de ce reportage.