Jazz Interview rencontre Dexter Goldberg

04 décembre 2018 - 197 vues
Télécharger le podcast

JAZZ INTERVIEW vendredi et samedi à 12h15. Cette semaine, Serge Mariani rencontre le pianiste Dexter Goldberg à l'occasion de son concert le 7 décembre à 21h30 au Sunside où il présentera son dernier album "Tell Me Something New" chez le label Jazz and People. 

Avec un tel prénom, Dexter Goldberg pouvait-il échapper à un destin de jazzman ? Fils de musiciens — son père, saxophoniste, est un grand admirateur de Dexter Gordon — Dexter Goldberg est l’un des pianistes parmi les plus prometteurs de la nouvelle génération du jazz français. Qui dirait pourtant, à observer son jeu brillant, qu’il n’est venu au piano qu’à l’âge de seize ans ? Auteur de son propre répertoire, il investit l’espace du trio avec de vraies ambitions de bâtisseur. Héritier d’Ahmad Jamal ou Herbie Hancock, qui semblent édifier des architectures qu’ils n’ont de cesse de démonter, avec une clarté de geste et une assurance de mouvement qui donnent le vertige. On entend chez lui de la vivacité, un phrasé alerte et contrasté, qui dégage déjà une très grande autorité. Porté par cette approche ludique du trio, qui n’exclut pas des moments plus introspectifs, Dexter Goldberg, sous l’apparente simplicité d’un groove ou sans jamais mettre en péril le swing, élabore des formes complexes, en constante interaction avec ses partenaires, le contrebassiste Bertrand Beruard et le batteur Kevin Lucchetti avec qui il forme un trio depuis plus de trois ans qui a eu le temps de se roder et de trouver ses propres équilibres.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article